Le Charisme, ça se travaille?

Le charisme se travaille : A vous de choisir la méthode qui vous convient.

Votre enjeu : trouver un terrain d’expérimentation qui vous est adapté pour développer votre charisme «en laboratoire».
Lorsque que l’on aborde le développement du charisme, on observe fréquemment deux types de réactions :

Option n°1 : je ne peux rien y faire

aff_champion2On part du principe que certaines personnes ont naturellement du charisme : elles savent décider, convaincre, fédérer, parler en public. Confiantes en elles-mêmes,elles ont le secret de cette « force tranquille », ce charisme inné. D’ailleurs, la sélection naturelle fait bien les choses ; il n’en faut pas trop, car tout le monde ne peut pas diriger… et tant pis pour les autres.

C’est vrai, le talent s’affranchit des règles. Mais il n’y a aucune fatalité. J’ai été témoin «d’éclosions charismatiques» spectaculaires qui me conduisent à affirmer que cette idée d’un charisme purement inné est fausse… et désolante.

Option n°2 : Je peux le faire ! C‘est une question de volonté (will power)

Scénario classique : J’achète le livre d’un gourou, et je m’auto-persuade. Ça booste un peu car il faut le reconnaître, c’est très bien fait. Mais sur le terrain il me faudra une triple ration de will power, car personne ne va m’aider.
Hors, ça n’est parce que je comprends ce qu’il faudrait faire que je vais réussir à le faire. Mes premiers signes de changement vont forcément être maladroits, car je sortirai de ma zone de confort pour explorer des comportements alternatifs. En rodage, je vais trébucher par moments

best

Dans 95% des cas, j’abandonne dès les premiers échecs. Ma peur du ridicule me livre une bataille sans merci… et le livre regagne l’étagère. Je reboucle alors avec la thèse du « On est charismatique ou on ne l’est pas ».
Seuls acquis de ces lectures: j’analyse mieux mes erreurs, ce qui ne m’aide pas à les éviter car, sous stress, seuls les reflexes sont efficaces : il me faut donc acquérir des réflexes.

Voici une 3ème approche, qui est celle du charisme durable : Transformer le will power en Experience Power : le pouvoir de l’expérience.

La démarche : je crée du « tangible », de l’expérience, dans des disciplines décalées et non risquées, dans lesquelles je n’ai a priori aucune prédisposition (improvisation théâtrale, exercices rhétoriques, techniques de négociation, mind mapping, problem solving, travail sur la voix, techniques de relaxation, sports collectifs, et bien d’autres).
J’accepte de quitter ma zone de confort et de tester de nouveaux comportements sur un terrain vierge, dans lequel je ne me sens pas jugé.
Je m’y adonne sérieusement jusqu’à être en confiance. Je suis alors prêt à transférer petit à petit ces nouvelles compétences (Soft Skills) dans des sphères à enjeu (travail, vie sociale).
Je tiens alors mon « Experience Power », cousin du will power, mais fondé sur du tangible.
Si l’approche par l’expérimentation est primordiale (80% du travail), un peu de théorie ne fait jamais de mal. Ainsi, il est important de maîtriser les notions fondamentales des sciences du comportement (Modèles de personnalités, Socio-dynamique, Analyse Transactionnelle, PNL, etc.)
Experience_keyboard
Ma volonté, si elle est nécessaire dans ma démarche de changement, est supportée par des techniques éprouvées et par un siècle de recherche académique. C’est tangible car testé et validé par d’autres, et surtout par sa propre expérience.

Quel investissement en temps ? / Quelle discipline choisir?

Pour créer des réflexes comportementaux et assimiler la théorie, il faut du temps (un trimestre au minimum).
Au niveau du choix de la discipline, tout dépend des soft skills qui sont prioritaires dans votre démarche en vous référant aux résultats de votre test:
Image test logo

Pour travailler votre aura du communicant, la discipline la plus appropriée est la pratique du théâtre.

image atelier FB
En ce qui concerne la stature de Guide, les sports collectifs développent un vrai sens du leadership. Mais il existe un raccourci, qui fait travailler les deux facettes en même temps : L’improvisation théâtrale.  A la frontière entre un sport et un art, l’improvisation reste à mon sens l’activité la plus « rentable » en termes de développement de ces deux facettes.
Reste les deux autres facettes du charisme durable, l’Ingénieux et l’Humaniste.
L’aura de l’ingénieux se travaille par des techniques plus modernes mais très fiables (représentation de l’information par le Mind mapping, méthodes d’organisation comme GTD, techniques de résolutions d’énigmes par la pensée latérale, et bien d’autres).
Enfin, l’aura de l’humaniste est celle qui est la plus liée à la personnalité. Elle se stimule par différentes approches telles que les techniques de « négociation raisonnée », mais repose aussi sur l’introspection et le développement personnel.
Constatant qu’aucun atelier n’abordait l’ensemble de ces techniques en vue de développer le charisme, j’ai décidé d’en créer un! Lien vers les ateliers Charisme Durable.
Pas de commentaire pour l'instant.

Laisser un commentaire